Informations et Photos  

Une Aventure sur mesure ! 
 
PLAYA PRIVATE TOURS 

Découvrez la Riveira Maya
avec 


PLAYA PRIVATE TOURS  

La côte est de la péninsule du Yucatan bordée par la mer des Caraïbes et les plages environnantes à ce littoral est connue et appelée la “Riviera Maya”…

…Le sable blanc qui rejoint les eaux turquoises ,les lagunes côtières calmes , les vagues qui se brisent sur ​​les falaises, les mangroves et leurs minuscules îles où habitent les oiseaux, les cénotes d’eau douce et le grand récif corallien qui longe la cote (le plus grand récif de corail de l’hémisphère occidental), tout cela et plus encore plus compose les paysages de la belle Riviera Maya.

 

Au large, les récifs regorgent de vie marine vivant harmonieusement entre les coraux et les restes de bateaux pirates. A terre, sur le terrain calcaire composé des reste de l’ancien récif corallien, pousse une jungle où la flore et la faune y est très diversifiée. Tout cela fait de la côte des caraïbes mexicaine est un endroit merveilleux pour les amateurs de plein air.

 

Tulum :

A l’origine, il était appelé “Zama” qui signifie l’aube en langue maya, Tulum était un point d’échange majeur à la fois terrestre et maritime, régulant le commerce entre le honduras et la péninsule du Yucatan. Tulum est l’un des uniques sites mayas fortifiés et emmuré et est aussi l’un des mieux conservés de la péninsule du yucatan.

Tulum était un site avec une grande importance au XIIIe siècle comme port de commerce et contrôlait les échanges le long de la côte du Honduras au Yucatan. Une grande partie de ce que nous savons de Tulum date de l’époque de la conquête espagnole et nous provient des écrits de Diego de Landa, le troisième évêque du Yucatan.

L’éveque de Tulum décrit une petite ville habitée par environ 600 habitants qui vivaient sur des plateformes qui bordaient une rue principale qui grouillait d’activité commerciale. Même si c’était une ville fortifiée, la plupart des gens vivaient probablement en dehors de ces murs, laissant l’intérieur de la fortification aux gouverneurs, prêtres, scientifiques et á leur structures de cérémonies.

Il y existe trois grands structures d’intérêt: El Castillo (le château qui domine la région et est situé sur le bord de la falaise) Le Temple des Fresques et le temple du Dieu Descendant.

En raison de la portée limitée de cette cité maya, le château était le centre de la ville où les résidents travaillaient, oú les cérémonies étaient organisées et oú se faisait le d´part et les arrivées des marchandises commerciales. Le château est construit sur le point le plus élevé et il est le plus haut bâtiment du site. Il fait face au point de lever du soleil et dispose d’une vue dégagée sur le ciel étoilé.

Tulum est resté un lieu habité 70 ans après la conquête espagnole, puis il a finalement été abandonné. Toutefois, les mayas locaux ont continués à visiter le temple pour y brûler de l’encens et y prier jusqu’à la fin du 20e siècle avant que les touristes n’y soient trop nombreux.

Le personnage le plus important, est le dieu descendant. Ce dieu est représenté avec la tête en bas et se voit dans les différents sites des ruines de Tulum. Les anciens Mayas croyaient que les eaux de Tulum, en particuliers les eaux des cénotes étaient le point d’entrée du monde souterrain ou vivaient leurs dieux.

 

Chichen Itza :

Les pyramides à escaliers, les temples et autres structures de pierre de Chichen Itza sont sacrés pour les Mayas et composent le centre urbain sophistiqué d’un empire qui a régné de 750 á 1200. Vu dans son ensemble, ce complexe incroyable révèle beaucoup sur les Mayas, les Toltèques et leur vision universelle, une vision qui était étroitement lié à ce qui était visible dans l’obscurité de la nuit dans le ciel de la péninsule du Yucatan.

 

La structure la plus impressionnante est le Temple de Kukulkan. Cette pyramide glorieux montre la précision et l’importance de l’astronomie maya et la forte influence des Toltèques, qui les ont envahi vers l’an 1000 et ont précipité une fusion entre les deux traditions culturelles. Le temple a 365 marches, une pour chaque jour de l’année. Chacun des quatre côtés du temple disposent de 91 marches, et la plate-forme supérieure représente le 365 e jour.

Mettre en place un calendrier de 365 jours n’était pas la seule prouesse de la science maya. Incroyablement, deux fois par an durant les équinoxes de printemps et d’automne, une ombre tombe sur la pyramide et la descend représentant un serpent. Au coucher du soleil, ce corp descend les escaliers pour finalement rejoindre une tête de serpent en pierre posée à la base de l’escalier d’un côté de la pyramide.

 

Les connaissances astronomiques des Mayas étaient si avancés qu’ils pouvaient même prédire les éclipses solaires. Un superbe et sophistiqué observatoire est encore sur le site aujourd’hui. La source d’eau permanente était une série de puits. Les documents espagnols relatent que les jeunes femmes étaient jetées dans le plus grand d’entre eux, comme des offrandes au dieu Maya de la pluie, qui vit dans leurs profondeurs.

Le terrain de jeu de balle Chichen Itza est le plus important connu dans le monde Maya, mesure 168 mètres de long et 70 de large. Pendant le rituel de jeux, les joueurs frappaient une balle de 5,4 kg de caoutchouc et devaient la faire passer à travers une pierre taillée en anneau et située au-dessus des murs du terrain. Les parties devaient être féroces, les perdants du match, étaient mis à mort. Chichen Itza était plus qu’un site cérémoniel et religieux, il était également un grand centre urbain sophistiqué et un point de commerce régional.

Après des siècles de prospérité et apres avoir d’absorbé d’autres courants de cultures comme celui les Toltèques, la ville a connu une fin mystérieuse.

Autour des années 1400 les habitants ont abandonné le site pour se réfugier dans la jungle. Sont restées sur place des œuvres d’art étonnantes et de l’architecture, les habitants de la ville n’ont laissés aucun registre ou trace expliquant les raisons de leur fuite. Les scientifiques pensent que les sécheresses, les sols épuisés, et les invasions au cours de la conquête, ainsi que des pillages, ont peut-être contribué à la fin de Chichen Itza.

Récemment, ce patrimoine mondial a reçu l’honneur d’être nommée l’une des sept nouvelles merveilles du monde.

 

Cenote Ikil :

 

La péninsule du Yucatan au Mexique est composée principalement des paysages calcaires sans rivière…

 

La terre est peu fertile et les agriculteurs Mayas brulaient et utilisaient les arbres pour construire leurs cultures. Lorsque le calcaire s’éffondrait, ils découvraient des rivières souterraines. Ces rivieres et puits sous terrain sont nommés cénotes, « Ikil » signifie cénote bleu sacré et est situé à environ 10 minutes de route de Chichen Itza.

L’impressionnant cenote Ikil, a une hauteur de 30 metres et est presque parfaitement rond.

Akumal :

 

Akumal est un paradis pour la baignade, la plongée en apnée,la plongée, la pêche, la détente sur le sable blanc et plus encore !… 

 

Akumal signifie «lieu des tortues” en langue Maya. Ce site a été et demeure un des lieux préférés des tortues pour nicher et il est le seul endroit de la Riviera Maya que vous pouvez plonger et les voir évoluer en milieu naturel toute l’année dans la baie. Les plages de sable blanc à Akumal Bay sont idéales pour la baignade. Les tortues de mer peuvent y être vues de nuit lors de la ponte tout au long de la saison de nidification (fin Avril à Octobre).

Visitez lagon Yal-Ku à Akumal, c’est un lagon spectaculaire alimenté par un cenote d’eau douce. C’est un endroit idéal pour la plongée en apnée.

Akumal
GOPR3719
IMG_0250
turtle akumal
Akumal
GOPR3719
IMG_0250
turtle akumal

Valladolid :

 

Valladolid est connue comme “La Sultane de l’Est”, un titre donné par la beauté architecturale de ses bâtiments coloniaux, le couvent de Saint-Bernardin de Sienne…

 

La mairie, l’église de Saint-Servais, et le Musée de San Roque, entre autre mais aussi pour son patrimoine architectural du XIXe et du début du XXe siècle..

Valladolid a été fondée par Francisco de Montejo “le garçon” en 1543 et a obtenu le statut de ville en 1823. Valladolid est au centre de deux des événements les plus importants de l’histoire mexicaine: la guerre des castes en 1847 et la première étincelle de la révolution mexicaine en 1910.

Dès le début, le Valladolid était organisé á l’image typique des colonies espagnoles dans le Yucatan, avec une disposition carrée, de larges rues et sa place principale énorme, qui s’appelle maintenant parque Francisco Canton.

 

images-3
Valladolid-Eglise-by-night-Mexique
IMG_3547
IMG_2258
images-1
images-2
images-3
Valladolid-Eglise-by-night-Mexique
IMG_3547
IMG_2258
images-1
images-2

Suivez-nous

  • Trip Advisor Social Icon
  • Facebook Clean Grey
  • Instagram - Grey Circle
  • YouTube Clean Grey
  • Google+ - Grey Circle

© 2016 créé par Chavigny Paul . Avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now